samedi 22 mai 2010

Dom Juan - Molière



128 pages

Résumé :
"L'hypocrisie est un vice à la mode, et tous les vices à la mode passent pour vertus" : voilà comment Dom Juan se justifie auprès de son valet Sganarelle, scandalisé de voir son maître tromper tout le monde autour de lui, des femmes les plus naïves qu'il séduit sans vergogne aux hommes les plus nobles qu'il mène par le bout du nez sans se démonter. Dom Juan n'a qu'une ambition : jouir de tous les plaisirs, sans jamais céder aux sirènes de la morale. Il lui faut toutes les voluptés et il les obtient facilement en manipulant ses victimes avec des mots trompeurs. Seule la mort pourrait l'arrêter : n'est-ce pas elle justement qui vient le chercher, lorsque la statue du commandeur s'anime sous ses yeux ?








Mon avis :
Je profite d'une escapade au magasin pour aller trainer du côté des livres, et je ne repars bien sûr pas bredouille. L'idée de classique à 1€50 est plus qu'attirante, et mon choix se porte sur le premier titre connu que je trouve. Cette fois, c'est tombé sur Dom Juan. Et j'ai été agréablement surprise lorsque je l'ai lu (d'une traite bien sûr).
On est projeté directement dans le coeur de l'histoire, et les personnages se présentent d'eux même par leurs actes. L'histoire est trop courte et s'enchaîne trop vite pour qu'on s'attache vraiment à eux, mais leurs actes sont fort et nous marque. Dom Juan est un personnage particulièrement marquant, qu'on aime et déteste à la fois.
En lisant les aventures de ce terrible libertin, on comprend assez vite pourquoi cette pièce fit scandale à son époque. Les blasphèmes s'enchaînent comme si la vie de Dom Juan y été dédié, et le dédain avec lequel il considère les autres est frappant, et rend cette pièce toujours aussi actuelle.
Dom Juan est une lecture qui fait bien sûr réfléchir, et que, même si elle est trop brève pour être développé, je n'oublierai sûrement pas.

8/10

2 commentaires:

  1. Je crois que c'est une de mes oeuvres préférées de mon Cher Molière! Qui avait fait son petit effet avec ses blasphèmes à répétition (comme tu le dis si bien :))

    J'adorais le personnage de Sganarelle qui ne sait pas trop où aller. Vers Dom Juan et tourner le dos à la religion et à Dieu? Ou alors faire preuve d'hypocrisie et jouer sur les deux tableaux? Ahah. Long dilemme :)

    Je te conseille "Le tartuffe" si tu as bien aimé celui ci ! Encore une oeuvre sur la fausse dévotion et l'hypocrisie religieuse mais il est vraiment drôle. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tartuffe a été étudié en cours au lycée penses-tu ! J'avais aimé aussi, mais mes souvenirs sont assez flous maintenant je dois dire ^^'

      Supprimer