jeudi 13 juin 2013

Le pingouin - Andreï Kourkov


272 pages

Résumé :
À Kiev, Victor tente péniblement de survivre. Journaliste au chômage, il a adopté Micha, un pingouin dépressif, rescapé du zoo. Lorsqu'un patron de presse propose à Victor de préparer des nécrologies de personnalités encore en vie, Victor saute sur l'occasion. mais voilà que ces personnes se mettent à disparaître à une vitesse alarmante... Crimes commandités par la mafia ou règlements de comptes politiques ?












Une toute petite chose avant de commencer à parler de ce livre : ce n'est pas trop demandé d'être cohérent dans sa traduction ?! Bon sang !  Micha le pingouin, il est mignon tout ça... et là, PAF, ça devient un manchot pour les explications scientifiques ! Oui Micha est bien un MANCHOT ! Alors non seulement cette manie de traduire presque systématiquement manchot en "pingouin" est agaçante au possible, mais alors qu'un seul animal devienne tour à tour un manchot ou un pingouin parce que "Le manchot" c'était moins cool comme nom, mais que pour rester dans le vrai scientifique il fallait quand même que ce soit un manchot, je dis NON !

Des pingouins                                                           Des manchots
      Ceux-ci ont des AILES                                                Ceux-ci ont des NAGEOIRES


Mon avis :
Malgré la désagréable surprise dont je viens de vous parler (qui la fout mal pour une fanatique des pingouins et des manchots quand même.), j'ai quand même apprécié ce roman. Il a tout de même quelque peu déçu mes attentes par son manque d'action, ce que le résumé laissait pourtant entrevoir.

Victor est un homme solitaire est désabusé. Il ne cherche pas vraiment la compagnie, ni la reconnaissance, ni rien. Juste de quoi vivre en fait. Et cette proposition de nécrologie va changer sa vie, y faire entrer des gens, de la vie, du mystère, de la peur aussi. Malheureusement, malgré cette trame de base qui aurait pu donner quelque chose de très intéressant, Victor ne change pas. Ainsi, il n'enquête pas vraiment. Il se pose des questions, mais ne va pas chercher à y répondre. Il se contentera d'essayer de les oublier. Le souci est que le lecteur aussi se pose des questions et aimerais des réponses ! On n'obtiendra pas grand-chose. Victor fini par comprendre certaines choses, mais personnellement, je n'ai pas trouvé ça clair du tout.
Le résumé parle de disparitions des personnes dont Victor fait les nécrologies. Pourtant, d'après ce que j'ai compris, la première victime n'avait pas fait l'objet d'une nécrologie mais était cité dans l'une d'elle. Les autres victimes ont eu des nécrologies, mais elles sont vraiment moindres par rapport au nombre qu'il en a fait. Du coup, j'ai mal compris le lien entre Victor et les morts... En fait, le côté policier est brouillon, on ne comprend pas grand-chose du début à la fin. J'ai fini ce livre en me posant toujours la même question qu'au début.
Malgré tout, j'ai quand même apprécié ma lecture. Victor n'est pas très actif certes, mais au fur et à mesure que des gens entre dans sa vie, il change. Et j'ai trouvé cela assez intéressant, leur quotidien. Parce que c'est cela, c'est un roman sur le quotidien d'un homme seul qui va se retrouver malgré lui embarqué dans une histoire qui le dépasse.

Victor n'a rien d'un personnage attachant. Il est mou, vide. Rien n'a l'air de l'intéresser, ni de lui faire envie. Pourtant, on finit par avoir de la sympathie pour lui. Mais je crois que la présence de Micha y est pour beaucoup. Bon, pour ma part, ça a beaucoup joué. Micha est un manchot dépressif qui dort debout derrière le sofa. Il est adorable, et la relation qu'il a avec Victor est très forte. Cette amitié entre ces deux grands malades est touchante.
À côté de ce duo de dépressif, nous avons l'ami policier, Micha, pas le manchot mais l'autre, Sonia la petite fille, Nina et le spécialiste des manchots. J'ai beaucoup aimé l'ami policier et le spécialiste des manchots. En revanche, pour Sonia et Nina, mon avis reste mitigé. Je les aime bien, mais en même temps j'ai l'impression qu'elles sont détachées de Victor et Micha. Et ce que Victor en pense à la fin est bien ce qu'on en ressent au final.


En bref :
+ Victor et Micha sont touchants, on a envie de les suivre. Le côté "tranche de vie" est intéressant.  Il y a un manchot (bonus personnel).  Les bases de l'histoire sont intéressantes...
- ... mais pas approfondit du tout. Le côté policier peu présent est incompréhensible. Le personnage principal n'est pas curieux, donc on n'apprend pas grand chose.

Citation :
"J'ai pas de chance avec les femmes. J'en ai eu marre, j'ai pris un pingouin et je me suis tout de suite senti mieux."

7.5/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire