lundi 15 août 2016

Les derniers jours de Rabbit Hayes - Anna McPartlin


  Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir [...] À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.
454 pages - Contemporain - 2016

Ce que j'en ai pensé :
"À travers une galerie de personnages touchants, ce récit sur le deuil déborde d'un optimisme rare et nous rappelle que, quelles que soient les circonstances, il y a toujours la lumière au bout du tunnel."
Voici le commentaire qui se trouve au dos de l'édition cherche midi. Je l'ai relu après l'avoir terminé et je me suis dit "C'est exactement ce que j'en ai pensé !".
Les derniers jours de Rabbit Hayes a vraiment été un très bon moment de lecture. Si le thème abordé peut paraître lourd et larmoyant, c'est tout le bonheur qui rayonne de ce livre qui m'a marqué. Loin de d'apitoyer sur son sort, Rabbit et sa famille vont lutter afin que, si la fin est inévitable pour l'une d'entre eux, la vie continue pour ceux qui restent. On suit les proches de Rabbit dans les moments d'espoirs, ceux de désillusions et de désespoirs, mais aussi les souvenirs et le bonheur d'être une famille. Car ce roman est surtout une histoire sur l'amour et le soutient d'une famille, et comment elle permet à chacun de se retrouver et de continuer à avancer.

 //Cette histoire est pour moi une lecture pleine d'amour et d'espoir, sans pour autant être trop niais ou trop larmoyant. Le développement de chaque personnage et les souvenirs d'une vie rock & roll, ainsi que les petites touches d'humour font de Les derniers jours de Rabbit Hayes un roman qu'on n'arrive pas à lâcher avant la fin.//

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire