dimanche 18 septembre 2016

♡ Les aventuriers de la mer - Robin Hobb

  Les vivenefs sont des vaisseaux magiques attachés par des liens empathiques à la famille qui les possède. Ces navires insaisissables bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... et font l'objet de toutes les convoitises. Le capitaine de la Vivacia, Ephron Vestrit, se meure. Parmi les siens, chacun ourdit complot et trahison pour s'approprier son vaisseau, car une vivenef ne se transmet pas comme un legs ordinaire. Pendant ce temps, d'autres dans se profile à l'horizon : les serpents de mer qui infestent les océans se regroupent, et un ambitieux pirates aspire à unir ses pairs sous un seul pavillon : le sien.
9 tomes, 350~400 pages/tomes - Fantasy - 1998 à 2000

 Ce que j'en ai pensé :
Dans Les aventuriers de la mer, Robin Hobb dévoile encore une fois son talent à travers une aventure haletante, riche et captivante.

L'histoire débute avec Althéa, la cadette des sœurs Vestrit, qui voyage à bord de Vivacia, la vivenef de sa famille qui est comme un foyer pour elle. Son père mourant, le bateau est sous les ordres de son beau-frère Kyle Havre, avec qui elle n'entretient pas vraiment une bonne relation. C'est là le point de départ des problèmes de la famille Vestrit. En parallèle, nous suivons le pirate Kennit qui a pour but de devenir roi des pirates, et de mystérieux serpents de mer qui semblent à la recherche de quelque chose ou de quelqu'un.

Si l'ont peut se sentir décontenancé au début par la multitude de personnages et de leur histoire, chacun d'entre eux se dévoilent et se distinguent des autres et on est happé par chacune de leurs péripéties. On comprend peu à peu les enjeux, les liens qui se forment entre chaque histoire. Robin Hobb a créé une histoire complexe, où chaque acte à ses répercussions tôt ou tard, et on suit avec avidité chaque avancée jusqu'au final où tout se dénoue.

De même, les personnages suivent la même logique. Chaque réflexion, pensée ou parole d'un personnage influent l'histoire mais aussi le personnage lui-même. J'ai trouvé la construction des personnages vraiment épatante. Chacun évolue tout au long du récit de manière très subtile et naturelle, de telle sorte qu'on ne se rend pas compte des changements immédiatement, un peu comme quand on connaît un ami depuis longtemps et qu'on se rend compte qu'en 10ans il a changé, sans savoir exactement quand et comment. Ainsi, on comprend chaque acte de chaque personnage, et on se laisse facilement toucher par leur histoire. J'ai aimé découvrir des personnages complexes, certains rongés par leur passé, enfermé dans des convenances ou au contraire qui s'affranchissent, vivent leur liberté.

En plus de cette construction solide, l'auteur nous emmène à l'aventure et nous fait rêver avec des histoires de navigation, de piraterie, de complots et politique, de lutte pour la liberté, de pays inhospitalier et d'habitants particuliers, d'anciennes civilisations, d'animaux fantastiques, bien plus loin qu'on ne peut l'imaginer au début de notre périple !

//Les aventuriers de la mer est une aventure riche, où se mêlent des personnages et des histoires complexes. En partant d'une famille de marchands et d'un pirate, l'auteur nous emmène dans des aventures riches et variées qui s'étendent vite de quelques personnages à des nations et des races, nous faisant voyager dans un univers envoûtant et excitant à la fois.//

1 commentaire:

  1. Oh, tu as fait une chronique de la saga entière ? Cool ^_^
    Je ne l'ai pas encore terminée mais c'est vrai que les personnages sont super complexes et intéressants et l'histoire est dépaysante à souhait :)

    RépondreSupprimer