mercredi 15 juin 2016

Le liseur - Bernhard Schlink

 À quinze ans, Michaël fait par hasard la connaissance, en rentrant du lycée, d'une femme de trente-cinq ans dont il devient l'amant. Pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours, et l'un de leurs rites consiste à ce qu'il lui fasse la lecture à haute voix. Cette Hanna reste mystérieuse et imprévisible, et elle disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste, dans le cadre de des études de droit, au procès de cinq criminelles et reconnaît Hanna parmi elles.
243 pages - Contemporain - 1995


Ce que j'en ai pensé :
Lu d'une traite, Le liseur est un roman court mais qui sait emporter son lecteur. 
L'amour et la passion qui agitent le narrateur jusqu'à la fin du récit sont forts et la dureté à laquelle ils se heurtent nous touchent. C'est avec plaisir et curiosité que l'on suit les personnages.
Le contexte dans lequel s'inscrit l'histoire apporte de la profondeur à cette histoire, et pousse la réflexion plus loin sur une époque et un contexte peu abordés.
//Un livre prenant, touchant, qui apporte un point de vue innovant sur son sujet et qui ne laisse pas son lecteur indifférent.//

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire