samedi 15 octobre 2016

L'appât - José Carlos Somoza


 Lever de rideau. Ici une bretelle noire qui glisse sur une peau diaphane, là des yeux mis-clos quémandent un improbable pardon : parure et posture. Elles charment et abusent les sens, elles disent qui est le maître. Si le grand ordonnateur de ce manichéisme visuel s'appelle Shakespeare, nous ne sommes pas sur les planches du théâtre du Globe mais dans le centre de formation ultramoderne de la police madrilène. Des instructeurs y décryptent les codes élisabéthains, qui placent la satisfaction du désir à l'épicentre de notre psyché. Les agents sont formés à la technique des "masques" : identifier en quelques secondes la nature du désir le plus profond du suspect pour provoquer en lui une overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister.On les appelle les "appâts". Diana Blanco est le meilleur élément. Quand elle découvre que sa jeune sœur est aux prises avec l'insaisissable Spectateur qui terrifie la ville, elle mène une course contre la montre qui la conduit jusqu'à l'antre du monstre. C'est du moins ce qu'elle croit.
410 pages - Thriller/Fantastique - 2010


Ce que j'en ai pensé :
Intriguant, original et surprenant, entrez dans le théâtre de José Carlos Somoza !

L'appât est un roman très intéressant, de par sa construction, son intrigue, mais aussi et surtout la création surprenante de l'auteur de tout un mécanisme psychologique nouveau.
Les psychés, nombreuses, sont des types de désirs. Chaque être humain a son type de psyché, qui définit quels comportements/scènes vont aviver son désir, de manière irrésistible, voir le soumettre. L'auteur s’appuie sur les pièces de Shakespeare, et chacune d'elles et de leurs personnages sert d'images, de mise en scène à une psyché.  Le tout est si bien et largement expliqué qu'on se laisse prendre à croire en la psychologie des psychés, que le lecteur va peut-être même essayer de se reconnaître dans une de celles-ci.

L'intrigue semble plutôt classique, un thriller où l'héroïne est à la poursuite d'un tueur en série et va découvrir de plus en plus de mystères. De plus, j'ai trouvé que l'intrigue met un peu trop de temps à se mettre en place, et j'ai failli me lasser avant le début de l'action.
Pourtant, à la fin de ma lecture, coup de théâtre !  Effectivement, il y a comme une mise en scène théâtrale dans ce roman, je me suis faite agréablement avoir et j'ai été étonné par la véritable profondeur de l'histoire.

//Si le début du roman nous laisse imaginer un thriller plutôt classique, L'appât est en vérité un vrai théâtre pleins de rebondissements, couplé à une création originale et épatante. En bref, un roman très intéressant, original, surprenant et définitivement séduisant.// 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire