vendredi 7 octobre 2016

Les Borgia - Alexandre Dumas


 Modèle du Prince de Machiavel, César Borgia, fils du pape Alexandre VI, étend sa puissance sur Rome. Tous les moyens sont bons pour écarter ennemis et rivaux. Ses crimes n'auront aucune limite, puisqu'il va jusqu'à éliminer, par le poison ou les armes, les membres de sa propre famille. Le poison qu'il verse finira cependant par se retourner contre lui...
Ce roman est issu des Crimes célèbres d'Alexandre Dumas, l'un des premiers recueils de l'auteur.
288 pages - Classique/Historique - 1840


Ce que j'en ai pensé :
Entre roman et traité d'histoire, Dumas nous livre un roman complexe, mais passionnant.

Les Borgia d'Alexandre Dumas nous raconte l'arrivée au pouvoir et les intrigues politiques qui ont eu lieu autour de la famille Borgia, famille italienne du XVe siècle. On peut y suivre le pape Alexandre VI, François et Lucrèce Borgia, mais surtout César Borgia, le frère qui se sent exclu et veut se venger. Entre complots, trahisons et rebondissements, l'histoire de cette famille est très intéressante.

Ici, Alexandre Dumas nous livre un roman historique intéressant, mais à l'aspect très documentaire. Le narrateur, omniscient, rapporte la plupart du temps de nombreux faits et personnages, avec un recul et une précision qui ne laisse pas beaucoup de place aux sentiments, à une histoire, un fil conducteur ou aux personnages. L'auteur s'implique cependant quelque peu dans le récit, en qualifiant des actes ou des personnages, rendant ainsi son récit moins strict. Le tout donne au roman l'aspect d'un livre d'histoire subjectif plutôt que d'une histoire romancée.
De plus, le roman n'est certes pas très long, mais ce sont 288 pages avec pour seules coupures des retours à la ligne. Aucune coupure ou mise en page, l'auteur, là encore, se contente d'exprimer des faits sans se soucier de bâtir une histoire, des moments, du suspense ou l'envie pour le lecteur. J'ai cependant trouvé une construction dans le récit qui permet de faire des pauses, avec de courts paragraphes conclusifs.

Si cet aspect strict et lourd peu rebuter, pour ma part, je n'ai pas pu lâcher ce roman, que j'ai lu d'une traite. Les événements s’enchaînent, se lient, et nous sommes intrigués par l'avenir des personnages, leurs ruses et leurs ambitions. Si j'aurais aimé en savoir plus, et surtout connaître les membres de cette famille plus en profondeur, le récit à tout de même le mérite de nous intriguer sur cette famille, ses membres, et cette époque.

//Malgré une approche plus strict que romancée de l'histoire, Alexandre Dumas nous livre avec Les Borgia un roman pas si difficile à appréhender, sur une famille passionnante, et qui vous donnera envie d'en savoir plus sur ces fameux Borgia et l'Italie du XVe siècle.//

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire