vendredi 4 janvier 2013

Les Aventures de Cadel Piggott T.1 : Evil Genius - Catherine Jinks



576 pages

Résumé :
Adopté à sa naissance, Cadell Piggott montre dès son plus jeune âge des talents de hacker impressionnants. Il épuise petit à petit tous les adultes chargés de son éducation, piratant leur carte bleue, s'infiltrant dans le système informatique de son école pour mettre le chaos dans les notes... Les Piggott confient alors Cadel à un psychologue réputé, Taddeus Roth, président du mystérieux Institut Axis. Bientôt Cadel y suit des cours de Mal pur, de Contrefaçon, de Manipulation ou encore d'Explosifs !










Mon avis :
/Tout d'abord, j'aimerais faire part d'un petit mécontentement : ça m'énerve VRAIMENT quand un livre fait partie d'une saga et qu'il n'y a aucune indication sur le livre !  Et encore, j'ai de la chance d'être tombé sur le premier tome, j'aurais pu acheter les tomes 2 ou 3 sans le savoir, et j'aurais été bien embêté pour lire ! Surtout que je cherchais un livre sans suite, pour ne pas encore offrir une saga à un ami : et bien c'est raté !
Enfin, ça ira pour cette fois, car la fin de ce premier tome suffit comme fin d'histoire, la suite pouvant être facultative./


Passons à mon avis sur l'histoire : Elle est plus qu'improbable, tout comme ses personnages. Mais elle est tout de même intéressante.
Le début est une succession très rapide des années du jeune Cadell Piggott, et le point de vue est assez détaché. J'ai bien aimé cette façon de procéder. Ça ne traine pas en longueur, l'action se poursuit, et même si il ne se passe pas grand-chose, on est curieux de suivre le parcours du jeune génie.
Mais dès l'entrée de Cadell à l'institut Axis (page 110~), l'action stagne sur sa 13ème année, et le point de vue est très proche du sien. C'est aussi le début de la vraie aventure. Cependant, j'ai trouvé que l'histoire avait tendance à s'alourdir. Les découvertes s'enchainent, peut-être y en a-t-il un peu trop, et ce ne sont pas de grandes surprises. Je me suis même demandée parfois comment Cadell, supposé être un génie, faisait pour mettre autant de temps à comprendre certaines choses, alors qu'il comprend d'instinct des choses qui sont hors de portée de la compréhension du lecteur, du moins pas instinctivement. Mais on se demande tout de même comment cela va finir, et on arrive à la fin du livre avec un dénouement assez rapide et un peu décevant.

Les personnages quant à eux sont assez peu attachants. Cadell est quelqu'un de solitaire, c'est pourquoi il s'attache à peu de monde, et donc peu de personnages sont assez développés pour attirer notre intérêt. Le sort de ses camarades de classe m'a importé peu par exemple. Cadell quant à lui est un sale gosse qui a été mal élevé et qui se croit supérieur à la plupart des gens grâce à son génie intellectuel. Même si à force, j'ai eu de la pitié pour lui, il m'a globalement agacé.


En définitive, malgré le déroulement de l'histoire qui se révèle assez basique et le héros qui m'a plus agacé qu'autre chose, j'ai aimé suivre cette histoire, surtout pour savoir le pourquoi de tel événement et dans l'espoir de voir ce jeune garçon imbu de lui-même se prendre une bonne leçon pour comprendre qu'il y a toujours quelqu'un de plus fort que nous.

7/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire