mercredi 13 juillet 2016

♡ La maîtresse de Rome - Kate Quinn


  Thea, jeune esclave juive de 15 ans, vie sous les ordres de sa maîtresse la terrible Lepida Pollia et de son père, un des organisateur des jeux impériaux.
Jeux du cirque, complots, banquets, orgies... Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l'univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.
Résumé succin, le résumé officiel en révèle bien trop à mon goût. 
724 pages (édition France Loisirs) - Historique, romance - 2010

Ce que j'en ai pensé :
Fresque historique s'étalant sur 14 ans, La maîtresse de Rome est un roman à plusieurs voix dans lequel on suit l'évolution des personnages dans la Rome antique.
J'ai été happé par l'histoire, qui est riche. Il se passe beaucoup de choses en 14 ans, et la diversité des voix du roman apporte une profondeur à l'histoire.
Je ne me suis pas lassée, l'auteur sait en dire assez sans trop s'étaler, et bien que l'histoire reste plutôt prévisible sur certains points, l'envie de tourner les pages est forte. L'immersion dans la Rome antique est réussie.
Les personnages sont intéressants, on ressent quelque chose pour chacun que ce soit de la sympathie ou de l'antipathie. Si Thea peut sembler être l'héroïne, on suit l'histoire de Lepida Pollia en miroir, et la rivalité entre les deux femmes n'en est que plus exacerbée.
//La maîtresse de Rome est un roman prenant, un vrai page-turner dans la Rome antique.//

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ah tant mieux, j'ai bloqué pour faire la chronique, je ne savais pas comment en parler mais j'aime trop D: <3
      ps : il est à la maison si tu veux un de ces jours :3

      Supprimer
    2. Quand je reprendrais la lecture, je te le piquerai sûrement :D
      (je lis Phobos de Victor Dixen trèèèès lentement. Soit un chapitre par jour x) )

      Supprimer